Yoga versus musculation, quelles différences et que choisir ?

Un yogi vous dira que le yoga n’est pas une activité que l’on pratique dans le but principal de se muscler. C’est avant tout une manière de revenir à soi, d’unir son corps et son esprit, de les amener à un état méditatif. 

Mais sans se mentir, qui n’a pas aussi pour objectif, en allant à son cours du mardi soir, d’être un jour aussi musclé.e que le professeur ?!

Mais peut-on faire du yoga pour remplacer la musculation ? Quelles sont les différences ? 

Si vous avez déjà fait du yoga, vous savez que ça peut faire mal… Pas autant que la musculation ? C’est ce que nous allons voir !

 

1 – Un même principe : soulever du poids 

 

La musculation et le yoga agissent sur le muscle à peu près avec le même principe qui est de soulever du poid. 

Cependant, là où la musculation propose de soulever des poids artificiels de plus en plus lourds, le yoga demande de soulever son propre poids. Et oui, sans vous en rendre compte, faire du yoga c’est un peu comme faire des pompes ou des abdos, mais en plus fun et plus zen ! La différence avec la musculation, c’est que le poid n’augmente pas de manière illimité de séance en séance, c’est plutôt le contraire… La prise musculaire n’est donc pas non plus illimitée avec le yoga.

 

2 – On ne travaille pas les même zones du corps 

 

Le yoga permet de travailler les muscles en profondeur, de les étirer, les renforcer et les détendre. En fonction du cours choisi, de manière plus ou moins homogène. Globalement, c’est l’ensemble de votre corps qui travaille, jusqu’aux plus petits groupes musculaires que vous tentiez d’ignorer jusque là…

Le yoga va les réveiller, non pas uniquement sur un plan en deux dimensions, comme en musculation, mais va aussi les tordre et les allonger. Vous ne le saviez peut-être pas, mais le muscle est la structure la plus déformable lors d’un étirement. Il peut se laisser étirer jusqu’à 150% de sa longueur initiale !

La musculation quant à elle, permet de travailler une zone plus localisée ainsi qu’un muscle, voir un groupe de muscles en particulier. Ce sera rarement les petits groupes musculaires qui y seront stimulés. 

 

3 – Des mécanismes musculaires et donc deux esthétiques 

 

Le yoga repose sur la contraction excentrique, où le muscle s’étend quand il se contracte, ce qui donne aux muscles cette apparence lisse et allongée. La musculation, quant à elle, repose sur un principe diamétralement opposé : la contraction musculaire concentrique. Autrement dit, le muscle devient plus petit lorsqu’il se contracte. Sans étirement, les fibres musculaires se retrouvent serrées les unes contre les autres, ce qui donne un aspect compact et bombé.

L’effet esthétique final du yoga ne sera pas du tout le même qu’avec de la musculation. Il sera plus naturel, plus profond et plus en finesse. 

 

6 – Gagner en force ? 

 

Les étirements des muscles permettent de gagner en force ! Mais ce n’est pas l’étirement en soit qui permet de gagner en force, c’est surtout sa répétition, plusieurs fois par semaine, sur le long terme (8 semaines minimum). Le yoga permet ainsi de gagner en force, mais pas uniquement via des étirements. C’est aussi grâce au fait de soulever son propre poids. La musculation, d’un autre côté, permet de gagner plus rapidement en puissance musculaire et en masse osseuse. 

 

Conclusions : choisissez le yoga ET la musculation 

 

Quoi qu’il en soit, il est toujours recommandé de varier les exercices physiques. Vous pouvez choisir de pratiquer plus régulièrement le yoga si votre objectif est le renforcement, la souplesse et l’allongement des muscles. Vous aurez aussi pour résultat d’avoir des muscles lisses et bien dessinés, ainsi qu’un meilleur équilibre. 

Mais de temps en temps, variez les plaisirs, cela ne fait pas de mal !



DEUX EXEMPLES DE YOGA POUR VOS MUSCLES



1 – Le yin pour détendre les muscles en profondeur 

 

Contrairement à ce que l’on peut penser, les yoga “lents” ne sont pas inutiles lorsque l’on a pour objectifs de gagner en muscles et en tonus. 

C’est le yoga parfait lorsque l’on est crispé, que l’on a mal au dos et que l’on a besoin de détendre ses muscles tout en les renforçant. 

Fun fact : le mal de dos peut parfois venir des jambes ! Si vous êtes très raides des jambes et que toucher le sol avec vos mains, jambes raides, est mission impossible, vous avez très certainement le bas du dos qui tire… Car oui, tout est relié !

 

2 – Le hatha yoga pour raffermir et sculpter son corps

 

En pratiquant les postures du Hatha Yoga, on met son corps dans des positions et situations qui sont maintenues grâce à nos muscles. On soutient donc tout le poids du corps. Le maintien et la répétition des postures permettent aussi d’augmenter l’endurance musculaire.

Votre nouveau studio bien-être a ouvert le 4 novembre
Découvrez nos offres Early birds

Je m'abonne à la newsletter Snooze Studio :
des tips bien-être envoyés un lundi sur deux

Snooze utilise des cookies pour une meilleure expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.